Séraphine LOUIS

Posté par evelynej le 6 octobre 2008

A l’occasion de la sortie du film SÉRAPHINE de Martin PROVOST avec Yolande MOREAU dans le rôle de Séraphine, j’ai voulu en savoir plus sur cette femme , artiste peintre, sorte de Douanier Rousseau au féminin comme la présente Pierre Murat dans son article de Télérama.

 

Séraphine de Senlis au Musée Maillol

- Séraphine, Les Grappes de raisin, vers 1930, collection Dina Vierny (c) ADAGP Paris 2008 -          -

Séraphine, Les Grappes de raisin, vers 1930, collection Dina Vierny (c) ADAGP Paris 2008

Le Musée Maillol à Paris expose 17 oeuvres de Séraphine de Senlis, femme de ménage et peintre illuminée

OUVERT TOUS LES JOURS SAUF MARDI ET JOURS FÉRIÉS
Tél : 01 42 22 59 58 – Métro : Rue du Bac – www.museemaillol.com

Pour télécharger le communiqué de presse du musée, cliquez ICI.

A l’occasion de la sortie du film de Martin Provost, qui raconte la vie tragique de Séraphine Louis, dite Séraphine de Senlis (1864-1942), le Musée Maillol, qui en possède huit, a décidé de montrer ses oeuvres « habitées ».

d2b79d1140e5ebae2074fb33372a6260.jpg

L’arbre de vie

L’univers fantasmagorique de ses bouquets de fleurs et de fruits sont au

Musée Maillol jusqu’au 5 janvier.

Enfant d’une fille de ferme, Séraphine est placée très jeune comme bonne dans un couvent de Senlis, puis chez une famille bourgeoise. A ses rares moments de liberté, elle se promène dans la nature, plonge ses mains dans l’eau glacée des rivières, à la tombée de la nuit, ou grimpe aux arbres. Un jour à 42 ans, Séraphine dont la foi chrétienne tourne au mysticisme, entend une voix qui lui « commande » de peindre. Autodidacte, elle fait elle-même les couleurs dont elle garde le secret. « Elle disait: ‘Mon geste vient d’en Haut’. C’est une artiste habitée, par la Vierge, par la nature, les arbres, les fleurs. Elle n’a pas d’influence, c’est une oeuvre unique en soi », explique Olivier Lorquin, directeur du musée et commissaire de l’exposition avec son frère Bertrand Lorquin.

Ses premières toiles, des natures mortes de petite taille, tombent par hasard dans les mains du collectionneur allemand Wilhelm Uhde, ami de Braque et de Picasso, chez qui elle fait le ménage. Surpris par l’intensité qui s’en dégage, il y voit l’expression du primitivisme moderne et l’encourage à peindre. Pendant la Première guerre mondiale, Wilhelm Uhde doit fuir la France, après avoir vu sa collection saisie et Séraphine tombe dans la misère. Il la retrouve, à son retour en 1927, et lui organise des expositions, faisant entrer dans l’histoire des oeuvres qui auraient sans doute été oubliées. Mais Séraphine tombe peu à peu dans la folie.


De Séraphine Louis, morte en 1942 dans un hôpital psychiatrique, il reste 70 à 80 toiles, dispersées entre le musée Maillol, le musée d’art naïf à Nice et le musée d’art de Senlis notamment.

(culture.france2 )

sraphine.jpg

Yolande MOREAU dans le rôle de Séraphine

Pour voir la bande annonce du film cliquez sur la photo ci-dessus.

 

 

22 Réponses à “Séraphine LOUIS”

1 2
  1. Yolande Moreau a reçu pour ce film le prix d’interprétation féminine du film francophone. Je ne l’ai pas vu, je ne sais même pas s’il est sorti.
    Toujours est-il que j’aime beaucoup les tableaux de Séraphine Louis.
    Marie.

  2. chamade1000 dit :

    Je ne connaissais pas du tout cet artiste peintre : j’aime beaucoup.
    Yolande Moreau est une excellente actrice.

    Dernière publication sur Mes émotions : Quelques pensées et "textes" que j'apprécie°°°°°

  3. Down under dit :

    Je ne connaissais pas cette artiste, son travail est magnifique.
    Dommage je ne pourrais pas voir le film .

  4. FAN dit :

    Télérama ne connaît rien à la peinture ou quoi??? Comparer Séraphine au douanier Rousseau, faut oser!!!! BISOUS FAN

  5. Le Castellan dit :

    Le film a de grosses lacunes,est trop long,trop illustratif(voitures anciennes-corneilles croassantes etc…quelques belles images et sensations de Séraphine inspirée dans sa chère nature mais composition un peu top caricaturale de Yolande Moreau)et surtout ne fait pas aimer ni »n’explique »un tant soit peu Séraphine de Senlis…oui,je connais maintenant un peu son histoire(?!)…et alors?…pas satisfait par la démarche du réalisateur.

  6. jean-marie louis dit :

    MERCI SERAPHINE

  7. jean-marie louis dit :

    MERCI SERAPHINE LOUIS

  8. GUITER dit :

    AI VU LE FILM HIER SOIR ET CELA M’A BEAUCOUP TOUCHE.INTERPRETATION EXTRAORDINAIRE DE YOLANDE MOREAU.TRES BEAU FILM OU LA NATURE PRESENTE ET INSPIRATRICE EST BIEN FILMEE. JE NE CONNAISSAIS PAS CETTE ARTISTE NAIVE TOUJOURS SIMPLE ET EXTATIQUE DANS SA PEINTURE.CETTE BIOGRAPHIE A TRAVERS CE FILM M’A EMBALLE. MERCI MARTIN PROVOST .YOLANDE MOREAU ET L’ACTEUR QUI JOUE UHDE FABULEUX AUSSI POUR MOI.

  9. Tita dit :

    Je découvre avec bonheur Séraphine. C’est triste de constater une fois de plus, combien l’humanité bafoue les êtres d’exception pour les encenser quand ils ne sont plus là.
    Il n’y a pas à comparer Séraphine à d’autres peintres. Elle disait n’avoir reçu aucun enseignement, aucune influence… c’est cela qui la rend géniale. J’ai appris en naviguant que Séraphine serait morte de faim sous Vichy… Je ne sais pas si le film le dit. Je n’ai pas pu lire les informations à la fin.

  10. bourgouin dit :

    Beau et Bon film, interprétation magistrale. Bravo

  11. Mimi dit :

    Je sors éblouie de ce film, magnifiquement interprétée par cette étonnante actrice, Yolande Moreau, qui a su jouer de son physique à merveille. Tout m’a plu: le cadre, les acteurs, le sénario, les prises de vues… et la peinture de Séraphine.
    Mais j’ai rapproché son parcours de celui de Camille Claudel: 2 femmes, 2 artistes, même époque, qui finissent oubliées et/ou bannies en hôpital psychiatrique, l’une ne « voulant » plus peindre (?) l’autre ne pouvant plus sculpter, faute de matériel. Désolant!

  12. Denyse dit :

    J’ai loué le DVD et dans la paix et la solitude de mon salon, j’ai rencontré Séraphine.J’ai été émue par cette femme si près de la nature, dont l’esprit avait été perturbé par la religion catholique. Reste que cette inspiration a donné des tableaux magnifiques.

  13. Yolanda Gonçalves dit :

    Ce que m’a plus frappée dans le travail de Provost c’etait la capacité de ne pas se laisser faire par la condition « torrentiale » de l’histoire…Tout est bien mesuré et pourtant bien humain…Et aussi un excellent travail d’acteurs.
    (Je m’excuse de mon français…)

  14. annie dit :

    j’ai moi aussi beaucoup apprécié le film qui m’a permis de découvrir une artiste que je ne connaissais pas du toutet dont les tableaux sont formidables.

  15. béatrice chollet dit :

    J’ai plus qu’apprécié le film SERAPHINE, pour le jeu des acteurs comme Yolande Moreau qui est exceptionnelle dans ce role, mais aussi découvrir cette artiste peintre qu’a été Séraphine Louis. Cet été, je suis allée au musée de Senlis et j’ai découvert sa peinture et j’ai été conquise par son imagination, ses couleurs, ses formes, que de beauté dans ses tableaux !

  16. Lilondon dit :

    Est-ce quelqu’un sait ou on peut se procurer une litho.
    J’en aurait bien une dans mon salon!

  17. Jocelyne Choquette dit :

    Je viens d’acheter ce film qui m’a bouleversée. Quelle magistrale interprétation de Yolande Moreau et quelle artiste cette Séraphine ! Ces tableaux sont renversants, exubérants et éclatants de couleurs et de détails ! Ces oeuvres sont le signe d’un talent exceptionnel mais sa vie et sa mort ignominieuse m’ont profondément troublée. Encore une femme artiste qui sombre dans la folie.

    Bonne journée à tous.

  18. rose dit :

    magnifique!!!!!!!!!! comme van ghog dommage son talent a été reconnu tres tardivement

  19. winter dit :

    je viens d’appendre que le realisateur de ce film, qui a eu 7 césar dont celui du meilleur scénario, vient d’être condamné pour plagiat , à cause de ses emprunts multiple au livre du spécialiste de ce peintre. Vraiment, quelle triste humanité…C’est un peu à gerber…

  20. bérémice dit :

    Film qui rend bien image du travail acharné et solitaire de l’artiste, autre chose que la Belle Noiseuse.

1 2

Laisser un commentaire

 

couleurs et mots |
Les Agités du pinceau |
Finc Organisation |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Denis LE POULLENNEC
| Ambiance Vents et Marées pa...
| JBC - peinture, illustratio...