Jacques VILLEGLÉ, « l’affichiste »

Posté par evelynej le 8 octobre 2008

Jacques VILLEGLÉ

villegle.png

Jacques Villeglé (Capture d’écran d’une vidéo de l’Encyclopédie audiovisuelle de l’art contemporain).

Jacques Mahé de La Villeglé, dit Jacques Villeglé est un plasticien français né à Quimper en 1926.

Membre des Nouveaux réalistes (Cliquez pour en savoir plus sur ce mouvement), il s’est imposé avant tout comme « collecteur » d’affiches lacérées et théoricien de ce type d’appropriation. Après des études aux Beaux-Arts de Rennes où il fait la connaissance de Raymond Hains, Jacques Villeglé part à Nantes en 1947 étudier l’architecture.

D’abord collecteur d’objets sur les plages (il réalise des sculptures à partir des débris du mur de l’Atlantique), l’artiste devient dès 1949 collecteur d’affiches lacérées. Il se dénomme alors « affichiste » et proclame la « guérilla des signes », les affiches étant les « reflets de la culture dominante ».

Sa première exposition personnelle a lieu en 1959, et en 1960, il est l’un des membres fondateurs du Nouveau Réalisme.

Aux côtés de son ami Raymond Hains, avec lequel il réalise le film Pénélope, Villeglé s’approprie les déchirures abstraites et lyriques de la ville, instille dans ses œuvres une dose de contestation politique, détourne la publicité et la presse. En parallèle aux expérimentations lettristes de Hains (Cliquez pour plus d’infos), Villeglé travaille à un alphabet « socio-politique », et n’obtient une reconnaissance publique qu’à la fin des années 1990.

Il vit et travaille à Paris et à Saint-Malo. Il est représenté à Paris par la galerie Vallois.

(Wikipedia)

Jacques Villeglé & Raymond Hains


Villegle/Hains

Il y a tout juste cinquante ans, Jacques Villeglé et Raymond Hains produisaient leur première lacération d’affiche dont M (1949). 

Jacques Villeglé – Rue de la perle 20 juillet 1962

Villegle - Rue de la perle 20 juillet 1962

Jacques Villeglé – Rotella kueens mars 1988

Villegle - Rotella kueens mars 1988

Jacques Villeglé

« La comédie urbaine »

Voici une vidéo qui présente cette exposition :

Image de prévisualisation YouTube

 Lire l’excellent dossier pédagogique présentant l’exposition et des vidéos dans lesquelles Jacques Villeglé nous en dit plus, en cliquant sur l’affiche ci-dessous :

Exposition au Centre Georges Pompidou

17 septembre 2008 – 5 janvier 2009

expvillegle.jpg

Rues Desprez et Vercingétorix – « La Femme », 1966

© Adagp, Paris 2008

124057g23427.jpg

L’Humour jaune – Boulevard Pasteur, 1953

A lire les propos recueillis par Philippe Dagen du Monde, en cliquant sur la photo ci-dessous :

h4ill1097971jacquesvillegle.jpg

Jacques Villeglé appartient à cette génération d’artistes de l’Après-guerre comme Deschamps, Yves Klein ou Spoerri, qui ont relevé l’héritage de Duchamp par une approche critique et sociologique de l’art.

Rue Pierre Lescot (Eugène Delacroix)La mémoire d’une conscience

Jacques Villeglé est un artiste épris de liberté, comme en témoigna son engagement à 16 ans dans la Résistance contre l’oppression nazie. Jacques Villeglé porte sur l’histoire et le monde le regard d’un philosophe lucide et moral. Le Mémorial socio-politique et l’Alphabet-socio-politique du même nom, créés par l’artiste, constituent le témoignage d’une conscience collective sur l’état culturel, politique et social de notre monde.

villegle.jpg

Du 17 mai et jusqu’au 29 septembre 2008, le Musée départemental d’art ancien et contemporain des Vosges, propriété du Conseil général a organisé une grande exposition, d’un des derniers membres fondateurs du mouvement du « Nouveau-réalisme ».

La première rétrospective avant Beaubourg

Voici des images de cette exposition « De la transgression à la collection, itinéraire d’une oeuvre de 1949 à 2007″

 

Fil d'acier
Fils d’acier – Chaussée des Corsaires (Saint-Malo) – août 1947
63 x 47 cm / 24,8 x 18,5 in.
Fils d’acier
Les Mayas partout 


«Les Mayas partout» 2 – septembre 1961
213 x 116 cm / 83,8 x 45,6 in.
Affiches lacérées marouflées sur toile

 

Têtes raides et HigelinTêtes raides & Blanchard Higelin – 7, rue de la Mandoune, Montauban – 26 mai 1998
200 x 250 cm / 78,7 x 98,4 in.
Affiches lacérées marouflées sur toile

Edouard Duleu
Édouard Duleu – 390 avenue des États-Unis, Toulouse – 8 octobre 1999
120 x 72 cm / 47,2 x 28,3 in.
Affiches lacérées marouflées sur panneau de bois
Images

 

 

 

 

3 Réponses à “Jacques VILLEGLÉ, « l’affichiste »”

  1. saint Jacques dit :

    j te remercie pour ces images ;)

  2. blup dit :

    très intéressante mais manque cependant d’infos sur les oeuvres

  3. blup dit :

    *interessant

Laisser un commentaire

 

couleurs et mots |
Les Agités du pinceau |
Finc Organisation |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Denis LE POULLENNEC
| Ambiance Vents et Marées pa...
| JBC - peinture, illustratio...