• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 2 décembre 2008

LOCO LOCASS, rappeurs québécois (2)

Posté par evelynej le 2 décembre 2008

LOCO LOCASS

locassuj3.jpg

 BIOGRAPHIE

L’histoire de Loco Locass débute dans une station radio de Québec en 1995. C’est à cet endroit que Batlam et Biz forment le groupe rap/hip-hop engagé. La même année, le groupe, connu à l’époque sous le nom des Locos Loquaces, produit une première maquette de rap expérimental de quatre pistes intitulée Koubraüss. En 1996, Batlam et Biz font leur première apparition sur scène. Les Locos Loquaces continuent en duo jusqu’en 1998 où ils intègrent au groupe un jeune compositeur nommé Chafiik, partageant la même passion qu’eux pour la langue française. C’est finalement en 1999 que le groupe Loco Locass voit le jour. Faisant preuve d’une habileté inégalable à jouer sur la phonétique et les mots, le trio se lance dans l’autoproduction de son premier album.

En juin 1999, Loco Locass remporte le Troisième Prix au concours Révélation hip-hop de l’année. Il en profite pour donner quelques spectacles à travers le Québec et s’arrête aux FrancoFolies de Montréal à l’été 1999. À la fin de l’année, Loco Locass lance son premier album, Manifestif. Abordant les thèmes de la politique, de la dualité linguistique et de l’altermondialisation, le groupe se fait rapidement connaître pour ses textes engagés et dénonciateurs. De plus, le disque se fait remarquer par ses pistes d’une grande richesse musicale et les chansons Sheila, ch’us là et Malamalangue se distinguent.

L’année suivante, le groupe gagne le concours de la relève musicale Les Francouvertes. Le vent dans les voiles, les jeunes rappeurs lancent en 2000 un recueil rassemblant les textes de l’album Manifestif. Le groupe signe avec la maison de disques Audiogram. En 2001, il remporte deux prix MIMI, visant à récompenser les artistes de la scène montréalaise, dont celui du Meilleur album. La même année, le groupe rap se démarque à l’ADISQ et rafle deux Félix.

Après plusieurs spectacles au Québec et une apparition en France, Loco Locass innove et sort en 2003 l’un des premiers cédéroms interactifs au monde intitulé In vivo. Le disque comprend des fichiers audio et vidéo accessibles par ordinateur et se base sur un scénario opposant les sbires du fédéralisme canadien au groupe Loco Locass. La chanson Super Mario, faisant référence à Mario Dumont, est un succès. Le disque est une véritable réussite et remporte des prix aux États-Unis, en Afrique du Sud et en Grande-Bretagne, pour son originalité et sa qualité. La carrière du groupe rap prend son envol.

Le trio revient en force en 2004 et lance en ligne leur succès Libérez-nous des Libéraux, faisant référence aux gouvernements de Jean Charest et Paul Martin. Le public accroche aussitôt et la nouvelle chanson est sur toutes les lèvres. Au cours de l’année, le groupe participe au spectacle de la Fête nationale. De plus, la même année Loco Locass dénonce publiquement l’incendie criminel d’une bibliothèque juive à Montréal. Le groupe encourage à faire front commun contre ces attitudes racistes.

À l’automne 2004, Loco Locass lance son troisième opus, Amour Oral. Cette fois, le groupe revient avec des chansons tout aussi envoûtantes aux thèmes moins revendicateurs. Ces virtuoses de la langue française épatent une fois de plus par leurs talents musicaux et leurs textes poignants de vérité. Les critiques ne tarissent pas d’éloges et le public répond positivement. Le disque est vendu à plus de 50 000 exemplaires, et le groupe fait une apparition à l’émission Tout le monde en parle.

À l’été 2005, le trio accepte l’invitation du Camp musical Saint-Alexandre à produire leurs succès avec un orchestre symphonique. L’idée d’un curieux mélange mariant le rap, le hip-hop et la symphonie classique voit le jour. Ce nouveau concept particulier mènera le groupe à donner un concert à Rivière-du-Loup avec plus de 70 musiciens.

En 2005, Loco Locass remporte les prix dans les catégories Auteur ou compositeur de l’année et Album de l’année – Hip-hop au Gala de l’ADISQ 2005. En décembre 2005, le groupe lance un deuxième recueil de textes intitulé Poids Plume rassemblant tous les écrits de leurs deux derniers albums.

En 2006, le groupe fait quelques spectacles ici et là. Ce n’est qu’en mai 2007 que le groupe rap lance le disque Symphonie Locass, reprenant sur disque leur enregistrement avec un orchestre symphonique. Le tout comprend un documentaire expliquant le développement du projet ainsi que des pistes audio uniques.

Quelques mois plus tard, Loco Locass prend une pause et cesse de faire des spectacles. Le groupe décide de se consacrer à la réalisation d’un cinquième album, dont la date de sortie est prévue pour 2008.

 LOCO LOCASS en cliquant sur la photographie ci-dessous :

locolocass.jpg

 Marie-France Bazzo interview Biz de Loco Locass sur l’actualité politique québécoise.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans MUSIQUE | 1 Commentaire »

12
 

couleurs et mots |
Les Agités du pinceau |
Finc Organisation |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Denis LE POULLENNEC
| Ambiance Vents et Marées pa...
| JBC - peinture, illustratio...