Rokia TRAORÉ

Posté par evelynej le 31 juillet 2008

Pour égayer les trajets un peu « longuets » en voiture, j’ai conduit au rythme des chansons de Rokia Traoré, en essayant de respecter les limitations de vitesse, bien sûr !

rokiabanjee.jpg

Rokia Traoré est un moment de grâce. Sa voix pure et cristalline, sa musique aux harmonies ciselées… Tout entraîne l’auditeur vers un bonheur serein…

(Portrait Mondomix)

Voici donc une présentation de cette merveilleuse chanteuse malienne.

Rokia Traoré, née le 24 janvier 1974 dans la région de Belidougou au Mali, est une chanteuse, auteur-compositeur-interprète, et guitariste malienne.

Image de prévisualisation YouTube

Rokia Traoré est issue du groupe ethnique bambara. Elle se distingue par son style artistique mêlant tradition malienne (musique griot) et modernisme occidental. Comme son père était diplomate, elle a beaucoup voyagé dans sa jeunesse: Algérie, Arabie saoudite, France et Belgique. Elle s’entoure d’une équipe formée à l’école de la tradition. Ses musiciens utilisent surtout les instruments traditionnels : balafon, n’goni, karignan, guitare, djembé, yabara mais sa voix reste libre de s’éloigner des canons esthétiques établis. Rokia Traoré adapte sa musique à son temps et à ses préoccupations sans a priori, ni contrainte extérieures.

Rokia Traoré vit dans le nord de la France à Amiens.

(Wikipédia)

Image de prévisualisation YouTube

A vingt-sept ans et en trois albums à peine, Rokia Traoré s’est imposée comme le talent le plus étonnant et le plus précoce d’Afrique de l’Ouest.

Le premier déclic se situe en 1997 lorsqu’elle reçoit le prix « Découverte Afrique » de Radio France Internationale. Présidé par Papa Wemba, le jury est immédiatement séduit par sa voix au grain magique et sa personnalité musicale exceptionnelle.

Le premier album de Rokia, intitulé « Mouneïssa », recueil de longs poèmes tendres et philosophiques teintés de blues, sort en 1998 édité par Label Bleu. Après une tournée européenne déjà triomphale, elle sort en 2000 « Wanita », album encore plus abouti où tantôt mélancolique, tantôt chatoyante, elle évoque, toujours en langue bambara, le destin insondable de l’être humain ou la dignité de la femme dans des canevas rythmico-mélodiques extrêmement variés. « Bowmboi », sorti en 2003, est l’album de la consécration. Enregistré en grande partie au Mali, Rokia Traoré y oscille entre sonorités africaines et ambiances folk tout en s’appuyant sur la présence d’invités prestigieux : le Kronos Quartet ouvre dans l’univers si particulier de la chanteuse une voie vers la musique classique contemporaine. L’album est certifié Disque d’or en 2005.

Image de prévisualisation YouTube

Après plusieurs projets prestigieux menés outre-Atlantique, Rokia Traoré est de retour avec un nouvel album fin 2007. Davantage porté vers l’afro-groove, ce disque devrait marquer un changement de cap dans le parcours d’une artiste qui reste une « song-writer » ayant réussi le pari peu commun de bousculer la tradition tout en y puisant avec fiertés ses racines.

Rokia Traore, ni variété ni folklore mais la chanson au plus haut de son art.

(Fnacspectacle)

Pour accéder à son site et visionner d’autres vidéos, notamment le magnifique « portrait » donné par Rokia, cliquez sur la photo ci-dessous :

93237.jpg
Sa discographie :

  • 1998 : Mouneïssa
  • 2000 : Wanita
  • 2003 : Bowmboï
  • 2008 : Tchamantché

 

41vchvzq2clsl500aa240.jpg

 

41d2r7sfgelsl500aa240.jpg 51aes0yt8alsl500aa240.jpg
Pour aller visiter le site de Myspace, cliquez sur la pochette de l’album ci-dessous :

 

415ju0btnolsl500aa240.jpg

 

 

 

 

Publié dans MUSIQUE AFRICAINE | 3 Commentaires »

12
 

couleurs et mots |
Les Agités du pinceau |
Finc Organisation |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Denis LE POULLENNEC
| Ambiance Vents et Marées pa...
| JBC - peinture, illustratio...